Les techniques de peinture de Niki de Saint Phalle

Niki de Saint Phalle

Niki de Saint Phalle est une peintre française connue dans le monde entier. Malgré qu’elle ne soit plus dans ce monde, ses tableaux conquirent encore les cœurs de plus en plus de fans et collectionneurs d’art. Autodidacte, elle utilisait de nombreuses techniques intéressantes pour sa création artistique.

Niki de Saint Phalle

Niki de Saint Phalle est une des grandes peintre, plasticienne et sculptrice du 20ème siècle dont le père est français et la mère américaine. Elle est née en octobre 1930 avec le vrai nom Cathérine Marie Agnès de Saint Phalle et est décédée en mai 2002. A 6 ans, elle commençait à dessiner et son talent de peintre y apparaît déjà. Dès le début de sa jeunesse, Niki était mannequin mais il faut attendre sa 22ème année pour qu’elle commence sa carrière de peintre, en 1952, après avoir abordé l’art en autodidacte. Si vous voulez connaître un peu plus sur les œuvres Niki de Saint Phalle et ses parcours, rendez-vous ici.

Une technique très singulière

Niki de Saint Phalle n’a suivi aucun enseignement académique, pourtant elle a accompli des œuvres qu’aucun autre sculpteur ou peintre n’a jamais réalisés, grâce à son imagination et inspiration hors du commun. En effet, elle utilisait des techniques singulières, en particulier la technique dont elle à réaliser son œuvre intitulé « les tirs ». En fait, au lieu de manier les pinceaux, l’artiste utilise un fusil de chasse et tire sur le tableau pour créer une toile spectaculaire. Elle commence à préparer soigneusement des assemblages composés des matériaux et d’objets divers entièrement colorés en blanche sur lesquels se répand la peinture qui s’échappe des poches (ou plus tard des bombes de peinture) par les trous crées par les balles. Cette technique est, pour Niki de Saint Phalle, un moyen de faire éclater sa colère et d’adjurer tous ses démons en faisant saigner et démolir les peintures. Si elle a connu ses premiers succès, en 1961, c’est grâce à cette série.

Une technique riche en émotion

Comme la série les Tirs, « les nanas » constitue également un œuvre qui a fait exploser la notoriété de Niki de Saint Phalle, elle l’a exposé en 1965. Les nanas sont des gigantesques poupées, très colorées qui représentes des femmes girondes respirant la joie de vivre, la paix et la liberté et symbolise la féminité. Côté techniques, pour construire ses nanas, la peintre prépare avant tout une structure en grillage qu’elle recouvre ensuite par des papiers mâchés. Puis elle fabrique les poupées en résine de polyester, les peint en noir et blanc, ou parfois en couleurs vives. Les nanas de Niki Saint Phalle sont habillées avec des fils de laine ou des patchworks.