Comment financer sa franchise ?

financer sa franchise
Pour devenir franchisé, il faut passer un contrat avec un franchiseur. Ce dernier met à disposition du franchisé un nom déjà célèbre en échange d’une compensation.

Un droit d’exploitation plutôt avantageux

Obtenir la permission d’utiliser la notoriété d’une enseigne passe par un accord légal entre les deux parties concernées. Le commerçant indépendant qui souhaite devenir franchisé pourra ainsi vendre certains produits ou prestations et versera une contrepartie au franchiseur. Celui-ci transmet au franchisé son expertise ainsi qu’une aide du point de vue commercial et technique qui dure aussi longtemps que leur accord. Pour acheter une franchise, il est nécessaire de pouvoir fournir un apport personnel assez important afin de payer son investissement et les droits d’entrée imposés. Il existe une autre façon de devenir un commerçant franchisé, à savoir ouvrir une franchise. Concernant les franchises commerciales, il existe de nombreuses possibilités. Beaucoup d’enseignes proposent à des indépendants des contrats d’exploitation, comme on peut le constater sur ac-franchise.com. Cette diversité s’étend à des secteurs d’activités variés comme la coiffure, l’optique ou autres.

Comment fonctionne ce contrat particulier ?

On distingue trois styles d’accords entre franchiseur et franchisé. Ce dernier peut proposer ses services sous l’égide d’une certaine marque tout en suivant les directives de son franchiseur. Dans un autre cas de figure, le franchisé produit lui-même les articles à vendre sous l’enseigne du franchiseur, toujours en accord avec lui. Enfin, le franchisé peut se limiter à distribuer les produits du franchiseur, dans un magasin à l’enseigne de celui-ci. Cette activité peut concerner la restauration en général, y compris les snacks et fast-foods. Les franchisés « alimentaires » tiennent également des boulangeries et épiceries bio. Ces contrats de distribution s’inscrivent dans le cadre de la loi Doubin. Ce texte légal impose aux enseignes qui veulent accorder un droit d’exploitation l’obligation de fournir un DIP : document d’information préalable. Avant de s’engager, le futur franchisé a ainsi la possibilité de se renseigner.

Un échange commercial gagnant / gagnant

Créer une franchise permet de développer une marque en s’appuyant sur des commerçants indépendants qui ont des talents de chefs d’entreprise. Pour faciliter l’essor de l’enseigne en question, le franchiseur fournit aussi le logo, sigle ou symbole qui la rend reconnaissable aux yeux de la clientèle. Le contrat d’exploitation de la marque implique aussi la mise à disposition de locaux ou de moyens de transport utiles à l’activité prévue. Dans un premier temps, le futur franchisé a tout intérêt à recourir aux services d’un conseiller spécialisé avant de signer un accord définitif. Il faut être attentif au potentiel commercial de l’enseigne que l’on souhaite représenter, sachant qu’une certaine rétribution sera exigée par le franchiseur. Devenir franchisé expose à un moindre risque financier qu’une création d’entreprise traditionnelle. Cependant, cette situation exige un dynamisme commercial certain avec des comptes à rendre. 

Publié le
Catégorisé comme Divers