Comment réussir la pose d’un gazon synthétique ?

gazon synthétique

Vous voulez embellir votre jardin, mais l’entretien du gazon naturel est loin d’être votre passe-temps préféré ? Sa version artificielle peut vous convenir. Pour l’installer, vous devez suivre quelques recommandations.

Bien préparer son sol et son équipement

Il existe deux types de sols sur lequel vous pouvez poser du gazon synthétique : le sol meuble et le sol dur. Ils diffèrent par leur texture et leur densité. Ainsi, leur préparation n’exige pas les mêmes procédés. Votre sol est dur, c’est-à-dire en béton, en goudron ou en bitume ? Vous avez besoin de joints prêts à l’utilisation, d’un mètre, d’un cutter à lame croche et des gants de sécurité. Si les joints sont difficiles à trouver, vous pouvez les remplacer par du scotch double face ou de la colle verte. Lorsque vos matériels sont réunis, vous pouvez passer à l’étape suivante : la préparation du sol. Pour cela, vous devez le nettoyer à l’aide d’un balai, d’un jet d’eau à haute pression ou d’un aspirateur. Le but est d’obtenir une surface propre et plane.

Si vous avez un sol meuble comme une vieille pelouse, du sable ou de la terre, la préparation est légèrement différente. Vous devez commencer par déraciner les végétaux qui le couvrent, y compris les herbes. N’oubliez pas d’enlever les déchets pour avoir un terrain complètement nu. Ensuite, passez au nivelage pour supprimer les bosses et les trous. Ainsi, votre sol est prêt pour la suite des opérations. Pour le couvrir de faux-gazon vous devez vous munir d’un rouleau à gazon ou d’une plaque vibrante, d’un support anti repousse et des clous de charpentier d’une dimension de 5,5 mm/140 mm. Vous avez également besoin des joints prêts à être utilisés, des gants de sécurité, du mètre et du cutter à lame croche. Vous avez des soucis ? Vous pouvez voir ici un guide pratique pour vous aider.

Poser du gazon sur du sol meuble

Comment poser du gazon synthétique sur du sol meuble ? Au début, vous devez préparer le sol. Lorsqu’il est bien plan et propre, vous pouvez le couvrir d’une couche de matériau anti repousse (géotextile de 120 g/m² ou toile de paillage de grammage similaire). Assurez-vous que les lés se chevauchent les uns sur les autres d’environ 3 à 4 cm. Versez du sable sur cette première couche de support et compactez-le. Pour cela, vous devez vous servir du rouleau à gazon ou de la plaque vibrante. Ensuite, vous pouvez dérouler et poser votre gazon. Attention, veillez à ce que le brin reste couché vers votre direction et que les bandes s’orientent dans sens unique. Puis, coupez correctement les lés qui séparent les lignes de couture.

Afin de parfaire les joints, installez les bandes d’herbes synthétiques les unes collées aux autres pour obtenir un bon rendu esthétique. Respectez les règlements concernant la distance entre les coutures au niveau des joints. Ensuite, placez les joints prêts à être utilisés (encollés à l’avance) entre les lés avant de les rabattre.

La fixation est l’avant-dernière étape des travaux. Pour cela, prenez vos clous, placez-les sur les bords (en quiconque) en les espaçant de 30 cm. Afin d’assurer la solidité du gazon, laissez une marge de 5 cm à partir de la bordure avant de les enfoncer dans le sol. Enfin, servez-vous d’un balai de cantonnier pour hisser les brins de votre pelouse.

Poser du gazon sur une surface dure

Dès que votre terrain est prêt, vous pouvez dérouler votre gazon. Pour cela, vous devez vous assurer que ses brins pointent vers votre direction. Vous devez vérifier l’orientation des bandes. Normalement, elles doivent être dirigées dans un sens unique. Une simple erreur risque de nuire à l’esthétisme de votre pelouse.

Ensuite, fixez vos bandes d’herbes synthétiques. Pour cela, alignez-les les unes à côté des autres en respectant les zones de couture au niveau des joints. Espacez les lés avec du scotch double face et remettez-les à leur place. Si vous souhaitez parfaire vos jonctions, réajustez les trames de chacun des lés.

La troisième phase de l’opération « pose d’herbes synthétiques » consiste à la fixation des bordures. Collez-les au sol avec du scotch double face ou des noisettes de colle placées à 20 cm les unes des autres. L’eau doit pouvoir s’écouler sous l’installation. Pour terminer, donnez forme aux brins en les redressant avec une brosse électrique spéciale ou un balai de cantonnier.

Prendre quelques précautions

Pour réussir la pose du gazon synthétique, vous devez prendre quelques précautions, notamment si vous avez un sol meuble. Vous devez vous assurer qu’aucun végétal ne repousse et repasse sous votre faux herbes au fil du temps. Ainsi, installez une couche de matière spéciale pour éviter cette situation. Vous avez le choix entre le géotextile et la toile de paillage (ou hors-sol).

Le premier fait partie de la catégorie des feutrines. Il empêche la repousse des herbes, mais son efficacité est limitée. La toile de paillage, quant à elle, est plus performante. Il s’agit d’une matière qui se compose de plusieurs fibres plates en plastiques entrecroisées. Elle est 5 fois plus résistante que le géotextile.

Enfin, le gazon artificiel comporte des pores qui laissent les eaux de pluie s’écouler. Ainsi, il faut les séparer du sol ou du sable pour éviter leur obstruction. L’eau favorise la formation de boue qui risque de les boucher. En cas de souci, il faut faire appel à un professionnel qui se spécialise dans la pose de pelouse synthétique.

Publié le
Catégorisé comme Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *