Quelle organisme pour quel type de formation professionnelle continue ?

formation professionnelle

Actuellement, beaucoup de personnes optent pour une formation continue. Ce choix se base principalement dans le désir de développer leurs connaissances professionnelles. Découvrez comment trouver un organisme selon votre formation.

SST : Quel est l’organisme à choisir pour cette formation ?

Le sauveteur secouriste du travail est indispensable en cas d’accident professionnel. La formation secouriste du travail convient ainsi à tous les salariés d’une entreprise. L’adhésion à ce type de formation ne requiert pas de compétences particulières. Notez que le principal rôle de SST est d’offrir les premiers secours aux victimes. À l’issue de la formation, il doit être capable de bien gérer chaque situation et de maîtriser ces gestes pour aider au maximum le patient. Dans un centre spécialisé, notamment cepim, la durée minimum de la formation est 14 heures. Il est à souligner que le coût de formation varie d’un organisme à un autre. Toutefois, chaque centre de formation doit respecter une habilitation SST réglementée par INRS. Comme la formation incendie au travail, les salariés qui suivent la formation SST doivent être évalués. Cette procédure se déroule avant la délivrance d’un certificat de sauveteur secouriste du travail. Ce dernier est remis par l’INRS ou par le réseau assurance maladie risques professionnels. La validité de ce certificat ne dépasse pas les 24 mois après sa délivrance et s’étend au niveau national. D’ailleurs, le certificat SST est conforme à une unité d’enseignement régie par le ministère de l’Intérieur.

Comment se passe la formation habilitation électrique ?

Les travailleurs d’électricité doivent être habilités dans l’exercice de leurs fonctions. Ils sont en général en contact direct avec des conducteurs. D’autant plus que ces professionnels s’exposent souvent à des risques dus à la manipulation de l’électricité. Pour prévenir ce danger, une formation habilitation électrique s’avère obligatoire. Il s’agit d’une formation individuelle en vue de bien maîtriser la sécurité liée à l’électricité. Avant de vous inscrire à cette formation, sachez qu’il existe différents niveaux. Le choix de niveau dépend ainsi de votre métier et de votre relation avec l’électricité. Vous aurez à choisir entre la basse tension, l’intermédiaire, la haute tension. Néanmoins, les habilitations électriques sont en principe régies par la norme NF C18-510. À travers toute la France, il y a plus de 100 centres ou organismes de formation professionnelle qui offrent cette discipline. Une fois que la formation arrive à sa fin, le formateur remet une proposition d’habilitation au travailleur. Ce dernier apporte cette habilitation à son employeur pour qu’il la valide et la signe. La durée de validité d’une habilité électrique est de 3 ans pour le même poste. Cependant, les habilitations électriques reçues dans une entreprise ne sont pas acceptées dans une autre. En effet, si vous changez d’entreprise, vous devez suivre de nouveau la formation pour avoir une autre habilitation électrique.

La formation CACES

Le CACES (Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) est recommandé à tous les conducteurs d’engins chantiers, grue de chargement, etc. Le suivi d’une formation s’avère être important pour mieux savoir comment travailler en toute sécurité. Pourtant, la formation caces n’autorise pas à ces personnes de conduire des engins. Cette responsabilité est à la charge de l’employeur. Pour la formation, elle consiste principalement à enseigner les règles de sécurité relatives à l’utilisation de ces plateformes. De nombreux centres de formation en France offrent cette opportunité aux professionnels de ce domaine. Dans la plupart de ces organismes, la formation se déroule en deux cours : théorique et pratique. Cette dernière dure environ 3 jours maximum. Pendant ce cours, les personnes formées doivent réaliser des exercices sur un terrain spécifique. La formation pratique se base sur la manipulation des équipements variés en toute sécurité. En ce qui concerne la formation théorique, elle est réalisée en groupe pendant une journée dans une salle. Il est à savoir que les contenus de ce cours ne sont pas les mêmes. Ils varient en fonction des engins utilisés par les travailleurs. Pour obtenir le CACES, une évaluation sur les connaissances de la capacité de conduite d’engins spécifiques est requise. La connaissance des règles de sécurité est également considérée. Cette évaluation permet de vérifier l’aptitude de chaque conducteur. Après avoir validé cet examen, un document sera délivré au travailleur. Celui-ci va donner à l’employeur afin qu’il puisse remettre une autorisation de conduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *