Achat de matériel sono professionnel en ligne

Achat de matériel sono professionnel en ligne

Vous comptez peut-être monter un home studio ou en moderniser un ? Dans ce cas, vous devrez probablement examiner la question de la sonorisation et choisir un équipement performant pour réaliser vos travaux. En fait, il faudra choisir une bonne interface audio, car celle de votre ordinateur n’a pas été particulièrement conçue pour la production musicale assistée par ordinateur (MAO). Heureusement, avec un peu de perspicacité, vous trouverez en ligne l’interface idoine qui vous permettra d’enregistrer votre musique comme dans un studio pro.

L’utilité d’une interface audio

C’est un composant qui joue le rôle d’une passerelle permettant à un ordinateur d’émettre et de recevoir des signaux audio. Actuellement, tous les ordinateurs et les tablettes sont équipés d’une carte de son intégrée qui sert par exemple pour écouter de la musique ou enregistrer un discours. Cependant, cette carte n’a pas les performances et les fonctionnalités requises pour satisfaire les exigences d’un musicien producteur. C’est pourquoi, on préfère équiper son studio d’enregistrement d’une interface audio externe comme celle qui est proposée par www.sonovente.com, afin de travailler à l’aise, bénéficier d’une excellente qualité sonore et de performances plus pointues (une latence faible) ainsi que d’une connectivité plus large.

Les principaux éléments d’une interface audio

Pour fonctionner, l’interface audio doit d’abord être reliée à un ordinateur. Cette connexion est réalisée soit avec un câble USB, comme dans la scarlett 2i2. D’autres interfaces utilisent un câble Firewire ou Thunderbolt pour être connectées à une machine Apple. Certaines cartes sont auto alimentées tandis que d’autres doivent être branchées au secteur, notamment quand elles sont munies d’un nombre élevé d’entrées. Toujours en matière de connectivité, une interface audio est aussi équipée d’entrées jack pour les instruments, comme une guitare ou un clavier, au moins une alimentation Phantom pour brancher un microphone statique, une sortie casque et des prises XLR pour la connexion des moniteurs studio. Le convertisseur est un autre composant important d’une interface audio. Son rôle consiste à transformer les signaux analogiques en signaux numériques qui seront lus par l’ordinateur. Le convertisseur est caractérisé surtout par sa précision, sa rapidité, son rapport signal/bruit et sa latence. Cette dernière représente le temps nécessaire à l’écriture et à la lecture des signaux avant leur transfert.

Les logiciels et les plug-ins d’effet

Les interfaces audio sont habituellement complétées par un package comprenant des plug-ins qui vont augmenter les possibilités de la station audionumérique (DAW) ou même la remplacer. Ce sont des outils permettant de traiter le son soit en simulant des instruments virtuels ou en transformant le signal audio initial. Ainsi, la scarlett 2i2 est livrée avec une suite comprenant un compresseur, un égaliseur, un gate et une reverb, plus des effets sonores et des boucles de batterie. Actuellement, on a recours de plus en plus à la Virtual Studio Technology (VST) pour substituer aux instruments traditionnels des logiciels afin d’atteindre des effets sonores d’une qualité supérieure à moindre coût. Ainsi, des opérations comme le mixage ou le mastering deviennent réalisables avec un ordinateur. À titre d’exemple, on peut citer les guitares VTSi ou les orgues VSTi.

Quelques éléments pour un choix judicieux

Avant d’acquérir une interface audio, il est utile de se poser un certain nombre de questions pour être en mesure de choisir en connaissance de cause. En premier lieu, il s’agit d’identifier le nombre de micros qui serviront aux enregistrements. Si le projet est animé par un groupe avec une batterie, il sera plus judicieux d’opter pour une interface composée de plusieurs entrées pour micros et entrées-ligne. Mais, si les besoins se limitent à deux entrées, il devient plus aisé de regarder vers une interface nomade compacte et légère, comme la scarlett 2i2. Dans ce cas, une alimentation par USB sera idéale pour faire plus facilement du field recording, étant donné qu’elle permet de travailler sans être branché au secteur. Le second avantage est que les formats USB 2.0 et 3.0 existent pratiquement sur toutes les machines. Le point suivant consiste à réfléchir aux logiciels et aux plug-ins d’effet. Il est possible d’opter pour une station audionumérique intégrée, notamment pour débuter, mais il est préférable de penser interface externe, car une station DAW indépendante offre plus de possibilités surtout lorsqu’elle est complétée par les logiciels et les plug-ins de l’interface. Une bonne interface devrait aussi être équipée d’une alimentation Phantom, et permettre le monitoring direct. Lorsque tous les critères sont définis, il sera plus facile de prospecter le marché en ligne pour acquérir une interface audio appropriée.