Est-il obligatoire d’avoir un syndic de copropriété ?

Syndic de copropriété

Vous avez probablement déjà entendu parler du terme ” syndic ” si vous êtes propriétaire d’un appartement ou d’une maison. Mais qu’est-ce qu’un syndic exactement ? Cette notion de syndic est-elle obligatoire ?

Qu’est-ce qu’un syndic ?

Par définition, le syndic est une personne morale mandatée par un copropriétaire d’un immeuble pour exécuter les décisions de l’assemblée. C’est-à-dire qu’il assure la gestion et agit également au nom de la copropriété d’un appartement dans le cadre d’un mandat limité entre un à trois ans renouvelable. Cette gestion consiste à gérer les parties communes de l’appartement telles que : l’ascenseur, la façade, le toit, le couloir, le jardin, etc. Le syndic doit être professionnel. Ce sont souvent les agents immobiliers qui exercent cette fonction de syndic. Mais il est également possible qu’un comptable fiscaliste, un géomètre expert, un architecte ou un avocat soient chargés d’assumer la fonction de syndic professionnel. Le syndic peut également être un particulier ou un non-professionnel. De nombreuses résidences optent pour un syndic non professionnel. Les copropriétaires peuvent désigner l’un d’entre eux pour assurer cette tâche. Il existe deux types de gestion : le syndic bénévole et le syndic coopératif. Le syndic bénévole doit être propriétaire d’un ou plusieurs lots de copropriété, il sera élu s’il obtient la majorité des voix de tous les copropriétaires. En revanche, le syndic coopératif a une certaine spécificité, car il a la même mission que le syndic professionnel. Pour voir plus d’informations sur ce sujet, veuillez cliquer ici bellman.immo

La présence d’un syndic est-elle obligatoire ?

Dans la mesure où un grand immeuble est immense, il est nécessaire de diviser l’appartement en plusieurs entités. Cependant, il est tout à fait possible qu’il y ait plusieurs locataires occupant l’appartement, il est donc éventuel qu’un litige survienne entre les co-locataires ou les copropriétaires. Pour cette raison, il est obligatoire que l’assemblée générale désigne un syndic. Selon la loi, il existe deux exceptions à l’obligation de désigner un syndic. Tout d’abord, si une priorité vend une part des entités de son immeuble, elle est obligée d’avoir un syndic. Celui-ci veille à l’exécution du règlement de copropriété. Le syndic administre également l’immeuble pour l’entretien en cas d’urgence et l’organisation de tous les travaux nécessaires à la conservation, la rénovation, l’amélioration de cette résidence collective. Le syndic a le devoir d’être le conseiller technique, juridique et réglementaire auprès des copropriétaires. Ensuite, avoir un syndic n’est pas obligatoire à condition que tous les copropriétaires soient d’accord. C’est la nature du bien qui le justifie car la gestion du logement est limitée dans le cas où les résidences sont très petites. Mais il est préférable pour les petits immeubles collectifs d’avoir un syndic de copropriété bénévole (il a la même obligation que le syndic professionnel) car les administrations sont moins importantes.

L’importance de l’existence d’un syndic de copropriété !

Le propriétaire principal de la résidence ne joue aucun rôle dans le secteur du bâtiment, car il confie la tâche de gestion par ordre impératif au syndic. Le syndic de copropriété est indispensable car il remplit différentes missions spécifiques. Il est chargé de mettre à jour toutes les immatriculations annuelles de la copropriété sur le registre national de la copropriété. Il a pour fonction de souscrire à une assurance de copropriété pour le bien être des parties communes. Il a la responsabilité de convoquer l’assemblée générale et de faire une réunion annuelle afin d’amplifier les règles à respecter dans les locaux. Le syndic réalise également les comptes du budget prévisionnel pour approuver les comptes en assemblée commune. Son rôle principal est de garantir la sécurité et l’harmonisation. En tant que représentant légal, il est tenu de signer strictement les contrats et de représenter la copropriété en justice en cas de confrontation. Par ailleurs, grâce au développement des réseaux et du numérique, les syndics peuvent désormais agir à distance. C’est ce qu’on appelle un syndic en ligne. Cependant, si vous faites appel à ses services, il est important de comprendre le fonctionnement de ce nouveau syndic. Même si cela ne satisfait pas tout le monde, cette tendance est de plus en plus fréquente dans les services de syndic.

Quelle est la différence entre un syndicat de copropriétaires et un syndic de copropriété ?

Ce sont déjà deux copropriétés distinctes. Un syndic de copropriété est la personne qui gère la partie commune de la copropriété. Ses missions sont de percevoir les redevances des copropriétaires de l’immeuble, de gérer les factures impayées, de payer les différents prestataires, de sécuriser les comptes. Il est également tenu de convoquer et de diriger les assemblées générales, de veiller au respect des décisions prises en assemblée générale, de superviser les travaux de l’immeuble, d’appliquer les dispositions du règlement de copropriété, etc. Mais cela peut varier selon le syndic en ligne ou le syndic traditionnel. Le syndic en ligne, le syndic professionnel ou le syndic non professionnel pour les syndics bénévoles et les syndics coopérateurs. Il est essentiel de comprendre les nuances entre ces deux copropriétés.