Guide pratique sur le product information management ou pim

Product information management

Le logiciel de « Product Information Management », connu sous l’acronyme « PIM », aide les entreprises de vente au détail à renforcer et à maîtriser les données sur leurs produits, et assure que des données « produit », à la fois à jour et exactes, sont reparties sur site et sur les plateformes numériques de commercialisation au détail. En disposant d’un stock centralisé d’informations sur les produits, les sociétés peuvent être plus agissantes afin de maîtriser, promouvoir et commercialiser les produits. Trouvez via cet article un guide pratique sur le projet pim !

1 ère étape : Contextualiser le PIM et préciser ses objectifs

La solution afin qu’un PIM puisse pleinement satisfaire aux besoins, est de vous connaître complètement. Vous, votre société, les défis actuels vous motivant à mettre en œuvre cette alternative….

Ce principal échange avec les groupes consiste, en effet, à analyser et restaurer votre propre fonctionnement intérieur.

Commencez donc par un aperçu des sujets ci-dessous :

  • Toute restriction de votre système informatique moderne qui entraverait le bon échange d’informations entre les innombrables services.
  • Points de blocage chez les groupes travaillant quotidiennement avec les informations « produits » et les empêchant d’être totalement efficaces.
  • Des problèmes commerciaux qui ralentissent la commercialisation de vos produits dans chaque canal.

.• Matrice des risques afin de décrire les divers thèmes collectés.

Le moment «T» d’une entreprise face aux points bloquants ordinaires de la gestion de donnée « produit » est parfois la première motivation pour commencer à refléter le PIM. En plus de résoudre ces points de blocage, il est aussi primordial de fixer des buts à moyen et long terme pour inclure le PIM dans une vision tactique globale. Cela conduit à de nombreuses autres questions :

  • Vous débutez avec le commerce électronique?
  • Envisagez-vous d’investir dans votre premier marché? Souhaitez-vous mettre en œuvre X nouveaux éléments en X mois / an?
  • Êtes-vous sur la voie de l’internationalisation?
  • Voulez-vous insérer la relation fournisseur ou la dimension B2B dans votre technique d’information produit ?

Pour plus d’informations sur cette étape principale, cliquez sur le site comme www.goaland.fr

2 ème étape : Déterminer les acteurs qui prendront part au sujet PIM

En fait, tout comme les solutions ajoutant de la valeur, vous avez besoin d’un référent PIM. Dans votre société, cette personne sera censée tenir une place essentielle afin de grouper les futurs utilisateurs dans différents domaines (management, informatique, digital, marketing….). Elle participera également à plusieurs ateliers ciblant chacune profession, dont les représentants prendront part occasionnellement aux étapes de mise en œuvre.

Par exemple, côté éditeur alternative « product information management » de Quable, le responsable onboarding fournira un référent technique pour les solutions dédiées tout au long de l’étape de support. Cette étape vous donne également l’opportunité de rencontrer un responsable de la réussite client dédié. Il portera une attention particulière au succès de l’expérience utilisateur auprès de PIM.

3 ème étape : Créer un « encadrement commercial »

En réalité, l’« encadrement commercial » vise principalement à apprendre comment les informations « produit » sont structurées et comment elles sont élaborées au niveau de votre société. Le but est alors d’agir sur un modèle de l’organisation voulue pour maîtriser ces informations.

Bref, en apprenant un peu mieux à connaître les acteurs intérieurs et leurs rôles particuliers, un processus de validation et de coordination des actions utilisateurs au niveau du projet pim sera accepté : c’est la naissance de votre flux opérationnel.

Vous pouvez définir un modèle d’informations. En effet, celui-ci une tâche préliminaire vous permettant de créer votre PIM de la manière dont vous avez besoin pour renforcer la logique sur vos produits, puis de le distribuer. Ce modèle d’informations est géré grâce à des entités déterminant un cadre pour vos informations. Découvrez maintenant quelques définitions :

  • Document: combinaison d’attributs formant le type de fiche produit. Il convient de disposer de nombreuses catégories de documents si les attributs qui les constituent sont fondamentalement distincts.
  • Propriétés : ce sont les champs constituant la fiche produit et qui collectent des données sur vos produits.
  • Médias: chacun des documents a ses propres médias comme vidéo et / ou photo.
  • Classification: «arborescence» ou «catégorisation» est une représentation de tous les documents qui composent vos fiches « produit », ordonnés en sous-dossiers et dossiers. Elle contribue à rendre la navigation simple au niveau de la liste de données.

Une fois que chacune des catégories d’informations de votre liste de produits est réunie par entités, il vous convient maintenant de pousser des liens supplémentaires entre vos diverses informations.

Autres étapes à ne pas négliger

Il existe une étape clé supplémentaire à prendre en considération avant le lancement d’un PIM. À propos de cette dernière, vous devez passer à l’accompagnement stratégique. Si vous demandez plus d’informations sur cette dernière étape avant la mise en route d’un projet pim, n’hésitez-pas à pratiquer des recherches à distance, disons, en ligne.

Publié le
Catégorisé comme Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *