Acheter des vitamines et des compléments alimentaires en ligne

Des compléments alimentaires

La nourriture est le meilleur moyen d’obtenir tous les nutriments dont vous avez besoin. Mais si vous pensez que votre régime alimentaire risque d’être orphelin de certains éléments, les suppléments alimentaires peuvent vous aider. Vous ne savez pas non plus si vous êtes sur la bonne voie ou si vous manquez de substances organiques ou de minéraux ? Votre médecin ou diététicien peut vous aider à le savoir.

Dans certains cas, il peut vous faire passer un test sanguin pour vérifier des éléments comme votre taux de vitamine D. Mais il aura très certainement juste besoin que vous l’informez sur vos habitudes alimentaires habituelles. Pour vous aider, notez ce que vous mangez et buvez pendant quelques jours. Quoi qu’il en soit, voici comment choisir les bons suppléments alimentaires et substances organiques.

Déterminez vos besoins en complément alimentaire et substance organique

Vos besoins nutritionnels dépendent de plusieurs éléments comme votre âge, les types d’aliments que vous consommez, toute condition médicale dont vous souffrez et les problèmes de santé que vous êtes susceptible d’avoir. Si vous êtes par exemple un sujet à risque d’ostéoporose, votre médecin peut vous recommander du calcium et de la vitamine D.

Si vous êtes plutôt une femme susceptible de tomber enceinte, il est important que vous preniez de l’acide folique, qui aide à prévenir certains types de malformations congénitales. Votre médecin peut inclure des oméga-3 et d’autres antioxydants dans votre régime si vous travaillez à améliorer votre santé cardiaque. Cliquez ici pour en savoir davantage.

Achetez vos nutriments intelligemment

Il convient dans un premier temps de vous renseigner sur les effets de chaque vitamine et complément alimentaire, ainsi que sur ses risques et ses avantages. Plusieurs personnes achètent des choses en ligne parce qu’elles en ont entendu parler à la télévision ou parce que les gens en parlent. En cas de doute, demandez à votre médecin, surtout si quelque chose semble trop beau pour être vrai.

Il est également important de vérifier les organismes d’approbation. Il existe des organisations indépendantes qui effectuent des tests pour vérifier si les ingrédients qui figurent sur l’étiquette se trouvent dans le récipient et si le produit est conforme à leurs normes.

Mais elles ne font pas de tests pour vérifier si le complément a un effet particulier sur la santé ou si sa consommation est dangereuse pour certaines personnes. Il est également important pour vous d’obtenir les réponses aux questions suivantes :

– Quels sont les avantages de la consommation de cette substance organique ?

– Cela comporte-t-il des risques ?

– Quels sont les apports du produit que vous consommez ?

– Combien de temps devrez-vous le prendre ?

Si vous avez la moindre préoccupation, n’hésitez pas à contacter le fabricant ou la boutique en ligne. Elle sera à même de répondre à des questions sur les ingrédients et la quantité à prendre par exemple.

Mettez votre médecin au courant

Il est important de tenir compte des effets secondaires possibles des compléments alimentaires que vous êtes sur le point de consommer. Certains compléments ou substances organiques peuvent affecter d’autres médicaments que vous prenez.

Si vous prenez par exemple un anticoagulant, vous ne devez pas prendre trop de vitamine K, qui a l’inconvénient de faire coaguler le sang. Si vous devez subir une opération, vous devrez peut-être arrêter de prendre des oméga-3, en raison du risque d’hémorragie.

Votre médecin peut vous aider à trouver le bon équilibre. Il convient aussi de tenir compte de comment le produit que vous êtes sur le point de prendre s’intègre dans votre alimentation. Certaines substances organiques doivent par exemple être prises avec la nourriture, d’autres sans.

Il est déconseillé de prendre un complément de fer avec du lait, car le fer et le calcium se font concurrence pour l’absorption. La quantité de minéraux que vous consommez dépend en partie de votre sexe et de votre âge. Elle peut changer si vous êtes enceinte, si vous allaitez, si vous avez un problème de santé ou si votre organisme est pauvre en ce nutriment.

Certaines personnes reçoivent 10 fois les apports nutritionnels de référence. Cela est peut-être trop. Vous devez dans ce cas évaluer réellement le régime alimentaire total, qui comprend notamment ce que vous mangez et ce que vous buvez.

Il est également important de tenir compte de vos attentes. Vous devez de ce fait continuer à manger sainement et à suivre vos soins médicaux habituels. C’est aussi une bonne idée de tenir un registre de ce que vous prenez et de tout résultat ou effet secondaire.

Devez-vous prendre des suppléments ?

La majorité des personnes en bonne santé n’en ont pas besoin. Mais certaines personnes peuvent avoir besoin d’une aide additionnelle. Les raisons sont notamment les suivantes : vous êtes âgé, vous prenez certains médicaments ou vous n’avez pas aisément accès à une alimentation saine en raison de vos revenus ou de votre lieu de résidence.

Lorsque vous êtes ou pouvez tomber enceinte, vous risquez de manquer de fer dans votre alimentation, surtout si vous avez des nausées matinales. Et toutes les femmes qui sont enceintes, ou qui essaient de l’être, devraient pendre de l’acide folique. Les vitamines prénatales vous donnent « un coussin de sécurité additionnel ».

Les nourrissons et les enfants peuvent quant à eux avoir besoin d’aide pour obtenir de la vitamine D et du fer. De plus, il est plus difficile d’obtenir certaines substances organiques comme le calcium ou la vitamine B12, surtout si vous omettez certains groupes d’aliments. Cela peut arriver si vous êtes allergique aux produits laitiers par exemple.