Bénéficier du crédit d’impôt pour l’isolation

crédit d'impôt

Pour inciter les ménages à effectuer des travaux d’isolation et augmenter les économies d’énergie, l’Etat a mis en place un certain nombre de dispositifs incitatifs, dont le crédit d’impôt développement durable.

Qu’est-ce que le crédit d impôt pour l’isolation ?

Depuis 2009 et la loi relative à la Transition énergétique, de nombreux efforts sont déployés par le gouvernement pour inciter les particuliers à effectuer des travaux destinés à améliorer la consommation énergétique de leurs logements.

Parmi tous les dispositifs, les ménages peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt sur les travaux effectués pour isoler leur habitation. Vous pouvez en savoir plus sur le crédit d’impôt développement durable sur ce site. Cette mesure permet de déduire un certain pourcentage du montant des travaux de vos impôts sur le revenu. Elle est destinée aux propriétaires et locataires dans une habitation principale.

Vous pouvez déduire 30% du montant de vos travaux, hors main d’œuvre, à condition que ces montants ne dépassent pas les plafonds de prise en charge. Les plafonds sont les suivants :

  • personne célibataire, veuve ou divorcée : 8000 euros
  • couple soumis à une imposition commune : 16 000 euros
  • pour chaque personne à charge dans l’habitation : 400 euros
  • pour chaque enfant en résidence alternée : 200 euros

En 2019, et afin de faciliter la comptabilité des ménages, le CITE sera transformé en prime, et les particuliers éligibles pourront en faire la demande dès l’achèvement des travaux.

Comment bénéficier du crédit d’impôt ?

Tous les particuliers ne peuvent pas bénéficier du crédit d’impôt pour des travaux d’isolation. Il faut que le logement constitue la résidence principale et que l’habitation soit achevée depuis plus de deux ans, pour être considérée comme un bâtiment ancien.

Les travaux engagés et matériaux utilisés doivent répondre à certains critères et figurer dans la liste approuvée par l’Etat. On y trouve :

  • le matériel d’isolation thermique pour le plancher, plafond, mur, toiture
  • le matériel d’isolation pour les fenêtres et baies vitrées (à condition qu’un premier versement ait été effectué avant 2018)
  • les volets isolants et portes d’entrée (à condition qu’un premier acompte ait été donné avant 2018)
  • le matériel de calorifugeage

A partir de 2019, les dépenses qui concernent les parois vitrées, les portes d’entrée et les volets isolants ne seront plus pris en charge par le CITE.

Les travaux d’isolation doivent être réalisés par des artisans disposant de la qualification RGE, un label certifiant que ces professionnels utilisent des techniques d’isolation efficaces, permettant de faire des économies d’énergie et approuvées par l’Etat dans le cadre de la loi sur la Transition énergétique.

Afin de bénéficier du CITE, vous devez déclarer la somme des travaux dans votre déclaration annuelle, et conserver tous les devis et factures des artisans dans le cas où des justificatifs vous seraient demandés. Dans le cas où le crédit est plus élevé que la somme effective à payer, l’excédent vous est remboursé.

Les autres avantages financiers pour les travaux

Si vous voulez faire des économies sur vos travaux d’isolation, il n’y a pas que le CITE qui peut vous aider à réduire la facture. Si vous ne disposez pas de fonds suffisants pour financer les travaux, vous pouvez faire une demande pour un éco ptz, plus formellement appelé Eco prêt à taux zéro. Il vous permet d’emprunter jusqu’à 10 000 euros sans intérêt, remboursables en 15 ans maximum. Vous devez en faire la demande auprès d’un établissement financier. Avant d’effectuer vos travaux d’isolation, pensez aussi à vous adresser à un fournisseur d’énergie afin de bénéficier de la prime énergie. Il s’agit d’une somme d’argent qui vous est versée par un fournisseur énergétique en échange de la réalisation de vos travaux d’isolation. Pensez à vous adresser à un artisan RGE et à bien conserver toutes les factures pour en bénéficier.