Obtenir des devis pour trouver la meilleure mutuelle

mutuelle

Le monde des assurances est très certainement obscur pour qui ne s’y connait pas. Pour trouver le bon organisme capable d’assurer des prestations complètes et suffisantes, les potentiels clients peuvent passer des heures à visiter les sites des assureurs et à en éplucher les différentes offres. Heureusement, il existe des méthodes plus rapides pour obtenir un bon tarif sur l’assurance de son choix. Découvrez comment obtenir plusieurs devis en quelques clics, et comparez les tarifs des meilleurs organismes d’assurance sur internet.

Comment réaliser des devis pour trouver sa complémentaire ?

L’un des grands avantages du développement d’internet réside dans le fait que les informations qui y figurent sont accessibles facilement et gratuitement. Plus besoin de passer des heures dans les bureaux, de commander des devis payants ou de répondre à des dizaines de questions au téléphone : le comparateur d’assurances en ligne trouve les tarifs les plus intéressants qui correspondent à votre demande en seulement quelques instants. Vous n’avez qu’à remplir le formulaire une seule fois, et le comparateur s’occupe de transmettre les informations à ses partenaires. En retour, vous obtenez des devis détaillés pour plusieurs dizaines de prestataires.

Les points forts d’un comparateur comme hyperassur.com sont :

  • son impartialité dans le choix de l’assureur;
  • sa grande rapidité de réponse, sous quelques minutes tout au plus;
  • son large choix d’organismes avec chacun leurs spécificités;
  • la possibilité de comparer facilement les offres affichées;
  • des prix clairs et plus accessibles que dans la plupart des agences physiques;
  • la possibilité de souscrire directement après avoir choisi le prestataire.

Les différents types de mutuelles

L’organisme de prévoyance chargé d’avancer et rembourser les frais de santé peut prendre plusieurs formes selon le contrat lié. La différence tient principalement aux prestations prises en charge ou non, avec un impact direct sur le coût annuel de l’assurance.

Le système le moins cher couvre les dépenses courantes, et se montre légèrement plus intéressant que le système obligatoire. Il prend ainsi en charge les consultations de généraliste, ainsi que certains prestations de spécialistes dans le cadre du parcours de soin. Lors d’une hospitalisation, c’est un contrat qui rembourse les dépenses de base, comme une chambre double et des soins réalisés au cours du séjour. Selon l’organisme, l’accent peut être mis sur un domaine en particulier comme le dentaire ou l’ophtalmologie. Le recours à des établissements partenaires permet de faire diminuer le coût restant à charge des soins.

Le système plus avancé va proposer un remboursement intégral de la plupart des prestations auprès de spécialistes. C’est un type de contrat qui convient notamment aux personnes ayant des problèmes chroniques comme du diabète, nécessitant des consultations fréquentes auprès de divers professionnels. Le dépassement des honoraires peut être pris en charge, de même que l’achat de médicaments non remboursés par la sécurité sociale et le choix d’options de confort pendant l’hospitalisation (chambre individuelle, télévision).

Enfin, les gammes les plus élevées en matière de complémentaire se montrent très larges dans les prestations remboursées. Les médecines alternatives, le recours à un psychologue ou l’hospitalisation longue durée entrent dans le cadre des options possibles. La cotisation est élevée, et le remboursement quasiment intégral sur la plupart des dépenses. En outre, les partenaires médicaux comprennent des professionnels avec dépassements d’honoraires et non conventionnés.

Les critères pour départager les assureurs de santé

Recourir à une assurance santé complémentaire est quasiment indispensable au vu du coût des consultations et des médicaments. Malgré les mesures prises pour obliger les entreprises à proposer des complémentaires, il reste une grande partie de la population qui n’est pas correctement couverte. Ce sont environ 3 millions de français qui doivent avancer et régler la quasi intégralité de leurs soins. Cette tranche regroupe beaucoup de jeunes et d’étudiants, ainsi que des personnes sans emploi ou à la retraite. Il ne faut pas oublier les personnes au foyer, qui ne bénéficient pas forcément des avantages de leur conjoint ou sont isolées.

La complémentaire de l’entreprise n’est pas non plus toujours intéressante, et des employés sont susceptibles de vouloir prendre une assurance ailleurs pour être mieux remboursé. Dans un cas comme dans l’autre, voici les critères qui départagent les différents organismes :

  • prix de la cotisation annuelle et éventuellement de la souscription;
  • nature du contrat selon l’âge du bénéficiaire;
  • délai de carence avant le début du contrat;
  • plafonds de remboursement annuels pour chaque spécialité;
  • prise en charge des médecines douces et alternatives;
  • garanties supplémentaires dans le cas d’un accident de travail par exemple;
  • nombre de personnes couvertes par le contrat;
  • questionnaire médical potentiellement obligatoire avant souscription;
  • pourcentage de remboursement pour chaque prestation;
  • abonnement en ligne possible ou recours à un conseiller;
  • possibilité de centraliser plusieurs contrats pour réduire le coût;
  • facilité et rapidité du remboursement;
  • liste de médecins et établissements partenaires plus ou moins longue.

Comment se faire rembourser des frais par la complémentaire ?

Dans le cas des consultations conventionnées par la Sécurité Sociale, la complémentaire peut être enregistrée sur le compte Ameli du bénéficiaire. Dans ce cas, l’organisme assureur reçoit directement la facture de ce qu’il doit rembourser et peut effectuer le virement rapidement. Si la consultation n’est pas remboursée partiellement ou entièrement par la Sécurité Sociale, alors une facture doit être émise auprès de la complémentaire.

Cette facture se transmet par courrier, mais certains assureurs proposent la transmission par mail ou par photo sur téléphone. Ces options sont intéressantes afin de faciliter le traitement des remboursements. Il est aussi possible que les médecins consultés produisent une feuille de soin envoyée à la Sécurité Sociale, qui la transmettra elle-même à la complémentaire. Les modalités sont indiquées lors de la signature du contrat, et se retrouvent généralement sur le site de l’assureur.

Publié le
Catégorisé comme Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *