Quelles sont les aides financières pour changer de chaudière ?

chaudière

Actuellement, dès que l’acquisition d’une nouvelle chaudière figure au sein d’un programme d’investissement d’un particulier, celui-ci est tenu d’adopter un modèle à condensation. En effet, il a été reconnu techniquement que ce type de chaudière offre, en grande partie, un rendement optimal en conformité au degré de performance recommandé. De toute manière, l’achat ou le remplacement de ces équipements reste assez onéreux pour certains utilisateurs suite à un effritement accentué de leur pouvoir d’achat, ces temps derniers. Toutefois, pour la sauvegarde de la planète contre l’effet de serre, des aides de différentes sortes ont été constituées pour l’appui financier de tous les projets visant à mettre en place des appareils de chauffage moins énergivores.

Des règles de procédures d’octroi des aides ont été instituées

Bien entendu, il a été relevé que différents types d’aides ont été constitués pour soutenir un certain nombre de foyers éligibles dans l’installation de chaudière à granulé. De toutes les façons, pour bénéficier des avantages offerts dans le cadre d’un crédit d’impôt chaudière, lors d’un programme de remplacement de chaudière, il faut adresser une demande portant sur les travaux à effectuer auprès de l’organisme désigné pour la gestion du projet de changement de chaudière. Un accord de principe doit être obtenu, à priori, auprès de ces structures en charge du suivi des opérations des chaudières à granulés. De surcroît, le recours à un personnel qualifié dans la réalisation des travaux s’y rapportant est exigible avant l’engagement de l’opération. Pour plus d’infos, visitez www.machaudieregratuite.fr ainsi que le site dédié aux aides pour changer de chaudière.

Divers types d’aides en prévision d’un remplacement de chaudière sont disponibles

D’une manière générale, le montant de l’allocation accordé reste variable en fonction du profil du demandeur et du type de chaudière prévu dans le projet présenté. En avant premier, il y a lieu de distinguer ce qu’on appelle « la prime coup de pouce » dont le montant varie de 600 euros à 1400 euros et qui est destinée essentiellement au soutien des propriétaires ou locataires occupants des logements. En second ordre, il vient la « Prime Renov » » dont le montant de l’allocation doit respecter un plafonnement des revenus du porteur du projet auprès de l’organisme de financement. C’est une autre forme d’aide de l’Etat pour un programme de remplacement de chaudière au même titre que la catégorie d’aide intitulée « chaudière un euro ». D’autant plus, une inscription obligatoire sur le site intitulé « maprimerenov.gouv.fr » reste indispensable avant le démarrage des travaux.

Un emprunt à taux zéro est disponible auprès des banques

En principe, le montant de l’octroi est fonction du nombre des travaux à effectuer et peut s’articuler autour de 10 000 euros pour un type de travaux, de 20 000 euros dans le cas de deux types de travaux différents à 30 000 euros pour 3 travaux distincts. L’obtention de cette catégorie d’emprunt à taux zéro, connue sous la dénomination de « ma chaudière gratuite » suppose un dépôt de dossier de demande d’allocation d’un éco-prêt auprès d’une banque. En effet, ce type de prêt a été simplifié et n’exige pas des formalités d’octroi accentuées. C’est l’Etat qui prend en charge le paiement intégral des intérêts y afférents. De même pour le règlement des frais liés à la mise en place du nouveau matériel de chauffage. Par ailleurs, il est permis de réaliser une simulation sur un site internet d’une banque pour savoir le montant de l’emprunt qui correspond au profil de l’internaute. En fin de compte, ce financement constitue une bonne solution pouvant apporter des aides considérables à tous les travaux de renouvellement des appareils de chauffage ou d’isolation pour des foyers à faible ressource.

 

Publié le
Catégorisé comme Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *