Connaître le déroulement du coaching scolaire

Le coaching scolaire, contrairement à ce que l’on peut penser, n’est pas uniquement destiné aux élèves en échec scolaire. Même s’il est vrai que cet outil peut grandement aider ce type de collégiens, de lycéens ou d’étudiants en difficulté, il peut aussi accompagner ceux qui ne sont pas dans une aussi grande détresse scolaire. Ainsi, le recours à un coach scolaire peut se faire dans presque toutes les situations ; quels que soient le degré et la nature des difficultés. L’un des seuls paramètres à prendre en compte se porterait sur l’âge du coaché. Car il sera question d’entretiens, il est préférable que l’élève puisse exprimer correctement ses sensations, ses idées et ses difficultés. Cette éventuelle condition (qui peut être flexible), est en relation direct avec les étapes que suit le coaching. En quoi consistent-ils alors ?

Les débuts de séances

La première chose à savoir sur le coaching scolaire est qu’il s’adapte au cas par cas. Aussi, il n’existe pas de chemin prédéfini ; à chaque coach, sa méthode et à chaque difficulté, les solutions à appliquer. Toutefois, il est possible de délimiter les principales étapes : 3 en particulier. La première étant l’entretien qui se fera en présence du futur coaché (l’élève), de ses parents (si le coaché est mineur) et du coach professionnel. Ce sera le moment des premiers échanges où seront exposés les soucis et les attentes. Ce sera plus des instants d’expositions que de détermination d’objectifs. Les informations collectées, après analyse, serviront de bases de travail pour la suite du coaching. Pour des détails sur le déroulement d’un coaching, rendez-vous sur eureka-coaching.com.

Le coaching proprement dit

Le courant que suivra le coaching scolaire dépendra de l’envergure de la tâche. Même si au final, le vrai objectif est de permettre au coaché de retrouver un rythme et une atmosphère plus sereine dans ses études, chaque cas a sa ou ses problématique(s). Aussi, la durée de l’intervention et le chemin qu’il prendra ne seront pas les mêmes pour deux coachés différents. Si certains soucis peuvent se régler en quelques semaines, d’autres peuvent durer plus longtemps. Il se peut également s’avérer que le souci demande un complément d’appui et requiert un suivi au niveau de son entourage ; comme un coaching parental pour le coaché mineur. A savoir que les séances ne concerneront plus que le coach et son coaché.

La dernière séance

Le coaching professionnel se conclut le plus souvent avec un bilan. Il regroupera, comme au début du coaching, les principaux protagonistes. Il s’agira alors de faire le point sur les résultats obtenus par rapport aux soucis décelés au départ. De manière générale, le coaché devra en sortir, motivé, mieux armé en terme de méthode de travail et plus éclairé quant au cursus et à la profession qu’il désire poursuivre.