La cuisine libre du Québec et son sirop d’érable

C’est décidé, comme il vous est impossible de faire le tour du monde en 80 jours c’est votre boîte aux lettres qui sera le théâtre d’un tour du monde gustatif. À défaut d’avoir pu vous rendre au Havre pendant l’été, il ne tient qu’à un clic, pour que la cuisine du bout du monde parvienne jusqu’à vous. Pour pouvoir ripailler en famille ou entre amis et découvrir les saveurs du monde.

Du continent africain aux Amériques en passant par l’Asie sans oublier l’Europe, chaque pays recèle de mets plus succulents les uns que les autres, de plats à tester pour vous éveiller au goût et aux saveurs, pour contenter votre fin palais. Chaque civilisation a en effet son propre coup de fourchette. Selon la culture, les croyances ou les coutumes religieuses, les ressources, le climat et la typologie des espaces de culture, chaque continent, chaque pays a sa propre identité culinaire. Il existe d’ailleurs uneOMG – qui met en avant la gastronomie mondiale.

Parmi toutes les destinations possibles, le Québec fait rêver les Français, mais pas seulement pour s’y établir. « Tabarnak », que leurs plats – la poutine, les bagels de Montréal, le Shish taouk, le tasso haïtien de Montréal, le sandwich « Smoked Meat », la Tourtière de Québec notamment – sont également très attractifs. 

Inutile de faire vos bagages donc. Faîtes vos achats à Rennes pour découvrir les produits canadiens et faire de l’un des plus grands classiques Québécois, un incontournable de vos tablées : le sirop d'érable.

Du sirop d’érable au menu

Le sirop d’érable fait partie intégrante de la culture québécoise. Obtenu à la suite de la concentration de la sève chez certaines espèces d’érable, il est bon, doux et surtout naturel. N’ayant subi aucune transformation, le sirop d’érable se substitue au sucre raffiné dans toutes les préparations culinaires tant salées que sucrées.

Il contient beaucoup plus de minéraux – potassium, calcium, magnésium, phosphore, zinc, étain, sodium, manganèse, fer, cuivre – que les autres produits sucrants comme le miel ou encore la canne à sucre par exemple. En outre, il se compose également de composés phénoliques, des flavonoïdes excellents pour la santé. En effet, ces derniers sont reconnus pour leur effet antioxydant, leurs propriétés organoleptiques et leur potentiel antimutagène. Des études ont également mis en avant l’action bénéfique de la consommation de sirop d’érable – au regard des autres produits sucrants – sur la prévention du diabète de type 2.

Facilement assimilable par le système digestif de l’organisme, il convient de le consommer avec modération et parcimonie – le sucre n’est pas toujours un bon ami – et d’avoir une hygiène bucco-dentaire irréprochable pour prévenir les caries. Les personnes sensibles aux noix et au pollen devraient s’abstenir d'en consommer. En parallèle, il présente de bonnes qualités nutritionnelles